Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin Marker Pencil Pastel

Please rotate your device

‘LOS’, le livre monographique triennal de CEET FOUAD

18.04.2024
 'LOS'  in  translation 

invasion Los Chicanos

CEET est un pilier du graffiti toulousain, ville hautement colorée depuis les années 80, dont plusieurs noms sont devenus célèbres pour leur art, Fafi et Tilt pour ne citer qu’eux. On a eu l’occasion de vous en dire plus sur Fouad, le prénom de CEET, et son parcours qui l’a amené à voyager et concrétiser de nombreux projets.

Habitude oblige, tous les trois ans CEET publie un livre qui présente son travail réalisé durant cette période, qui correspond cette fois aux confinements. La sélection de photos est impeccable, ses toiles sont saturées de couleurs et les muraux gigantesques. On retient aussi l’humour des petites saynètes qui incitent systématiquement à sourire, et parfois ça pique un peu avec des critiques subtiles de notre société abracadabrantesque.

Les Chicanos de CEET parcourent le globe, s’installent aux coins des rues et interagissent avec les riverains. Ils questionnent et apportent de l’art là où parfois il est oublié. C’est une fenêtre sur l’ailleurs qui inspirera peut-être les plus jeunes à créer et aller voir plus loin ce qu’il s’y passe. Tout comme CEET a pu le vivre grâce au graffiti et au hip-hop. La transmission est réussie et elle continue.

Pour ajouter quelques lignes à son livre, CEET a fait appel à de vieilles connaissances. Monsieur Olivier Cachin (sur fond rose), le journaliste rap qui traverse les époques, résume les trois années de l’artiste.

L’édito, quant à lui, est écrit par PONE, producteur de musique, que l’on connait pour avoir accompagner les raps de la Fonky Family de Marseille, et qui est aujourd’hui tétraplégique comme conséquences malheureuses de la maladie de Charcot. Néanmoins, le progrès et sa détermination lui permettent de communiquer avec l’extérieur, sa famille et ses amis ; et aussi de composer de la musique. Ses yeux commandent une machinerie complexe qui lui permet tous ces liens.

PONE est un ami d’enfance de Fouad. Toulousain, cueilli par le hip-hop, il a d’abord été un adepte du graffiti. Il s’est ensuite consacré à la musique et s’est établi à Marseille pour bousculer le rap français accompagné par ses comparses de la FF. Les deux artistes sont en contact régulier et c’est avec plaisir qu’ils collaborent après toutes ses années.

[Le livre a été tiré à 500 exemplaires et est disponible via la galerie de CEET à Hong Kong.]

tristes coups du sort

L’année 2022 de CEET a été marquée par la mort de deux amis avec qui il était à New York. Un périple de trop dans le métro de la ville, le Graal pour les adeptes de graffiti, et l’inattention les a emportés alors que Pierre et Julien peignaient dans les tunnels le temps d’immortaliser leurs noms de rue : Full1 et Flair2. Fouad leur rend hommage dans le livre où on les aperçoit dans les rues de la Grosse Pomme (voir photo ci-dessous).

Plus récemment, le 2 février, c’est un incendie qui ravage La Pépinière, la résidence artistiques dont Fouad s’occupe, et c’est une quarantaine de ses toiles, et des œuvres d’autres artistes, qui ont été détruites par les flammes. Un autre coup du sort douloureux, mais heureusement personne n’a été blessé. Nous envoyons plein de courage et de force à Fouad et son équipe pour affronter cette nouvelle épreuve.

à découvrir