Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin Marker Pencil Pastel

Please rotate your device

400 artistes pour 400 sneakers custos à la galerie Sakura

27.10.2021
 sneakers  immaculées  pour  (400)  artistes  inspirés 

sneakers generation

Depuis le 8 septembre, vous pouvez vous rendre du mardi au dimanche à la galerie Sakura, rue du Bourg Tibourg, une petite voie calme du Marais au cœur de la capitale. Là, vous allez en prendre plein les mirettes et gare au torticolis ! Elles sont 400, elles sont partout, sagement exposées aux murs, en attente d’être contemplées. Ce sont 400 Nike Jordan qui sont passées entre les mains de 400 artistes, en passant par une quarantaine de pays.

Axel, JB et Claire qui s’occupent de la galerie ont fomenté cet événement sans précédent et exhaustif. Dans un premier temps, c’est le choix de la chaussure qui importe : une Nike Jordan, la première, celle de 1985, l’iconique, toute blanche, offrant des milliers de possibilités. Ensuite, il faut trouver 200 paires de la même taille, pour éviter que ce soit le binz au moment de l’installation, pas chose facile. Il faut tirer sur quelques ficelles pour une telle quantité. Vient le choix de choix des artistes, il y a ceux qui passent à la galerie, ceux qui ont été exposés, une connaissance, une recommandation ou alors un coup de cœur sur Instagram. Street-artistes, spécialistes de la custo, de la sneakers, architecte, illustratrices et d’autres que l’on voit sur les murs sont qualifiés pour le premier tour.

Il faut les contacter, leur expliquer le projet, et leur donner la carte blanche, concept qui n’est pas toujours le plus simple à gérer. Il faut envoyer la chaussure (chaque artiste a eu une chaussure entre les mains, pas la paire…), garder le contact, prendre des nouvelles, et récupérer l’œuvre. Ensuite, on l’entrepose, on prépare les cartels, on fait usiner une boite design et fonctionnelle en plexiglas, et il faut TOUT installer. Tout ça en l’espace de cinq mois, avec des nuits blanches la dernière semaine et une grosse suée au moment de l’ouverture!

Selon Claire, celles qui retiennent l’attention ces jours-ci sont la fondue d’Haribow, l’empapillonnée de Benjamin Pietri, l’atomique de Dani Hache, la plexiglassée de My Childhood Love, la 3D-essinée de Neb Lal ou encore la scalpée de ARDPG. Il y a aussi les plus classiques avec des personnages de mangas, des Simpson dépareillés et autres héros intergalactiques. On a aussi reconnu PMH, Bebar, Maluzelle et Berthet qui sont des contributeurs réguliers de POSCA.

Toutes les sneakers sont visibles sur le site de la galerie, mais ça vaut vachement le coup de s’y rendre dans la vraie vie jusqu’au 14 novembre !

la galerie Sakura sur Internet
https://www.instagram.com/galeriesakura

la galerie Sakura

La galerie existe depuis une dizaine d’années, et c’est en 2015 qu’elle s’installe rue du Bourg Tibourg en plein cœur du quartier du Marais à Paris. Dans un premiers temps, elle se spécialise dans la photographie, puis s’oriente peu à peu vers le street art au sens large. Elle est pop et tendance, réunit des artistes autour d’expositions-concepts et aime mettre en scène les héros de la pop culture, celle des dessins-animés, du Japon ou de lointaines galaxies. On y retrouve JB, Axel et Claire aux commandes, les 400 Jordan et tout un tas de trucs à regarder, des photos à acheter et autres choses à découvrir. Un bouillon de cultures modernes !

à découvrir