Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin

Please rotate your device

Patalluvia
Les photos de Ronan,
les mots d’Ewen

13.08.2020
 Il  y  avait  tous  les  ingrédients  de  l'aventure... 

Les mots de Ewen

Si vous n’avez pas encore regardé Patalluvia, le dernier film des aventures des Lost in the Swell en Patagonie, vous devez le faire dès maintenant ! C’est parfait pour avoir la tête ailleurs pendant une heure en cette période pas vraiment propice aux aventures extérieures. Pour en savoir plus on a demandé à Ewen, l’un des trois comparses, de nous donner quelques détails supplémentaires sur ce voyages, accompagnés des photos de Ronan, qui est le vidéaste du groupe (et celui qui rigole beaucoup hors-champ 🤣). Voici ce qu’il nous a confié au téléphone :

« Ça faisait cinq ans que l’on voulait aller en Patagonie, c’est connu que c’est un endroit qui prend la houle, donc un potentiel de bonnes vagues. Et c’est un endroit où l’homme n’est pas allé, l’un des rares qui reste inexploré, ça faisait partie des ingrédients de l’aventure (…) On a beaucoup préparé et on a rencontré par hasard Erwan Le Lan, qui fait le tour du monde sur un voilier dans lequel des invités l’accompagnaient sur certains trajets, il nous a proposé de nous accompagner dans cette aventure, c’est comme ça qu’on l’a rejoint au Sud du Chili, à bord du Maewan, son voilier de 10 mètres. À ce moment-là, il y a avait aussi Éric Peron, avec qui on s’est très bien entendu de suite (…) L’aventure s’est déroulée pendant le mois de décembre 2019, soit le début de l’été en Patagonie ! On a eu une météo souvent pas facile ! Par contre, ce voyage était beaucoup plus simple en termes de logistique, car on n’a pas eu besoin d’emmener tout le matériel nécessaire pour survivre. Juste des vêtements et nos surfs, ça a été beaucoup plus simple que le Gabon par exemple, qui reste l’épisode le plus intense de nos périples.

Ça a été une très belle aventure, on a pas mal surfé, mais les conditions étaient très difficiles, même si ça ne se voit pas dans le film. On passait de six à huit heures dans l’eau, et c’était épuisant. On a surfé plusieurs vagues différentes qui étaient très difficile d’accès, mais ça valait le coup ! (…) On a aussi pas mal dessiné, et c’est pas facile en bateau. Il faut : avoir une mer plate et ne pas avoir le mal de mer ! Et un beau temps pour être dehors et dessiner sur nos planches, car on ne pouvait pas les emmener à l’intérieur, forcément (…) Je garderai en mémoire la géographie du lieu, on est dans la mer en train de surfer et on a aperçoit la Cordillère des Andes, des montagnes de 7000 mètres avec des glaciers. C’est un panorama unique et on a eu la chance d’avoir pu le contempler. »

Le site de Ronan, le photographe
Le site Lost in the Swell, et le livre

à découvrir