Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin Marker Pencil Pastel

Please rotate your device

Marcos, le fondateur de Star Wax

27.10.2021
 Quand  de  la  musique  est  bonne,  je  souhaite  la  défendre 

musiques & cultures

Le magazine papier Star Wax est disponible dans les magasins de disques, les salles de concerts et les lieux culturels. Il parle de musique, celle qui est gravée sur vinyle principalement, celle qui demande à être placée sur une platine avant de monter le son. Marcos est à l’origine de ce projet, qu’il porte dans son sac à dos, et il est entouré d’une dizaines de collaborateurs pour diversifiés le contenu et défricher de nouveaux horizons. Interviews, chroniques, voyages, il y a toujours plein de choses à découvrir dans Star Wax.

LE Marcos !

« Je suis autodidacte et je touche à plein de choses : j’ai fait beaucoup et je fais encore du graffiti, ce qui m’a amené à faire du graphisme, je fais de la musique, je commence à faire plus sérieusement de la vidéo et je travaille et collabore avec beaucoup des gens ! J’ai aussi fait du BMX, et comme tu dis je suis un gars de la ville ! »

IL Y A 15 ANS

« À la base, Star Wax c’était une compilation de musique en CD vendue avec un magazine papier, en kiosque, tous les trois mois. L’idée était de vendre des disques d’une façon différente, puis le magazine a pris le dessus. Et surtout on n’a jamais raté une dead-line ! 15 ans / 60 numéros, ça a été constant ! Le mag est aussi en PDF sur notre site. Avec ce mag, on souhaite avoir une vision large de la musique, de la croiser avec d’autres arts, faire des concerts et soirées, des expos, des tombolas et aussi le live-painting, que l’on a développé avec POSCA pour les Star Wax Party People. On a crée ça ensemble, ça a duré trois ans, et on est allé à Lyon, Strasbourg, Toulouse et Rennes. On a aussi collaboré pour deux compilations en vinyle, avec un concours de dessin. Il y avait un thème et sur un gabarit à la taille d’un vinyle de 31 centimètres les gens envoyaient leur création, et les gagnants ont eu leurs dessins imprimés sur le disque qui est sorti à 1000 exemplaires. Ça a été un succès ! »

LA MUSIQUE

« Les goûts et les couleurs, on ne peut pas vraiment en discuter. En revanche, quand de la musique est bien produite, je trouve que c’est très important et c’est de ça dont on parle dans le mag. Quand de la musique est bonne, je souhaite la défendre. Je dis toujours : « Tu me dis que tu n’aimes pas, mais écoute bien car en termes de qualités sonores, le travail il est là… » Quand le son est bon, il n’y a rien à dire. J’ai remarqué que les gens qui lisent le magazine aiment découvrir de nouveaux artistes, et je crois que ce sont des gens qui aiment la musique avec un grand M. »

LE FUTUR

« Sortir un prochain vinyle Star Wax, le numéro 6, j’attends un devis de pressage, arriver aux 20 ans, développer la vidéo, faire des installations, et puis il y a peut-être un livre, j’ai plusieurs idées… »

LA CHANSON QUE TU ÉCOUTERAS TOUTE TA VIE ?

« Louis Jordan « I believe in music » ! »

 

https://starwaxmag.com/

STAR WAX X POSCA, le concours de 2015

Voici quelques images du concours de dessin pour les faces du vinyle (picture-disc) qui regroupera les remixes gagnants. Un concours au franc succès avec de très nombreux participants, pour un très beau résultat. Il suffisait de télécharger le gabarit du disque sur papier, faire les dessins de chaque face et le renvoyer. Un très beau projet et c’est CUBI qui a été le plus convaincant !

https://www.instagram.com/cubi_boumclap/

À l’époque, on lui avait posé quelques questions :

Tu peux nous en dire plus sur tes dessins pour ce vinyle ?
À vrai dire j’ai découvert le concours deux ou trois jours avant la date butoir. Donc j’ai fait quelques recherches qui n’ont mené à rien, j’avais un croco en papier découpé qui traînait, quand je l’ai vu j’ai foncé au feeling pour rester dans les temps. J’ai fait des galettes en carton noir d’après le gabarit fourni, un mix de dessin direct et sur des stickers au POSCA. J’ai fait des montages en découpant et collant directement, histoire de bien me mettre à la bourre.

Ça commence comment un dessin de Cubi ?
Parfois une envie, une idée, une ambiance, parfois par une tache, une forme ou par hasard. Par contre, pour les personnages, c’est pratiquement toujours par le nez…

À qui tu vas offrir ton premier vinyle ?
À ma môman évidemment !

Si tu ne devais choisir qu’un seul de tes multiples personnages, ce serait lequel ?
Impossible. Ils se reproduisent trop vite.

ÉCOUTER CE DISQUE EN STREAMING

à découvrir