Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin Marker Pencil Pastel

Please rotate your device

Le grand VIRÁG d’Hélène de Marseille

13.07.2024
 J'ai  toujours  aimé  me  démarquer  et  j'ai  tout  simplement  customisé  mon  casque 

naissance d’une vocation

Parfois, il faut tout simplement improviser et avoir du temps à occuper. Pendant le confinement, Hélène, qui a une société avec son mari de balades à vélo à Marseille, Fada Bike, se met tout simplement à dessiner.

C’est la révélation : « Il se trouve que j’ai acheté un casque vélo Thousand pour mon propre usage, et j’ai réalisé que tout le monde en portait, et surtout les Parisiens !

J’ai toujours aimé me démarquer et j’ai tout simplement customisé mon casque. L’activité de vélo a repris lentement, j’ai commencé à me lancer à plein temps dans la custo, et c’est là que VIRÁG est né. » Et ça devient sa petite entreprise…

Quand on lui demande des détails sur la custo de casque, c’est simple et pragmatique : « Je me suis tout de suite adaptée à la forme. Certains casques permettent des dessins plus élaborés car ils sont presque plein, comme par exemple les casques Thousand.

Dans le cas des casques avec des aérations, il m’arrive de jouer avec les trous et les mettre en valeur, ou les ignorer. »

« Sur ce casque, je me suis servie du trou d’aération comme cœur de ma fleur… »

« Sur celui-ci j’ai fait comme une dentelle autour du trou… »

« Et dans le cas de ce casque, j’ignore complètement les trous d’aération… »

« Ci-dessous, j’ai fait le choix de décorer seulement une bande de chaque côté du casque… »

Aller vers ce que l’on aime, sans trop réfléchir, c’est parfois le plus court chemin pour se faire plaisir, et le partager. Hélène nous a aussi confié qu’elle pouvait être inspirée par les motifs des tissus Liberty London, les illustrations du magazine flow et « les magnifiques porcelaines anglaises« .

Son enfance a été bercée par les impressionnistes, et surtout les Nymphéas de Monet, et aujourd’hui c’est le street art qui retient son attention, mais pas son inspiration.

Son ultime conseil pour bien vivre Marseille, c’est « l’incroyable piste cyclable de la Corniche car c’est très agréable de rouler le long de la mer ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire, c’est à trois heures de TGV…

https://www.instagram.com/virag_life
https://www.viraglife.com/

à découvrir