Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin

Please rotate your device

Pauline Beugniot, l’océan, les couleurs et la vie

17.09.2019
 Le  surf  ne  ment  pas,  il  m’offre  l’occasion  d’être  moi... 

Pauline collabore avec Posca depuis plusieurs années. Depuis un moment, nous avions peu de nouvelles, et pour cause, un petit Zackary est venu s’immiscer dans sa vie. Et il lui prend pas mal de temps ! Néanmoins, elle est retournée à l’atelier et s’est laissée inspirer par les nouvelles directions que sa vie a prises. Elle nous fait un rapide topo, et nous a envoyé les images qui vont avec.

Il s’est passé près de six ans depuis l’interview que nous avions faite pour le site Posca Life Custom, peux-tu nous faire un rapide update de ce que tu as fait depuis ?

J’ai continué à créer depuis ces six dernières années. J’ai élargi mes sources d’inspiration, motivée par les voyages et les rencontres. J’ai continué à exploiter le travail sur bois et sur papier. Toujours aux POSCA et à l’acrylique. Depuis ces dernières années je pense que le voyage qui m’a le plus inspirée est le Costa Rica. A l’issu de ce surf-trip j’ai créé une série intitulée Pura Vida. De nombreux tableaux sont nés de cette aventure, et ils ont touché un grand nombre de personne.

Et mon parcours d’artiste et de femme s’est beaucoup enrichi à la naissance de mon petit Zackary ! Ce lien fort entre deux êtres s’est traduit par la création de binôme dans mes œuvres. Se répondent souvent les poissons et les oiseaux qui figuraient déjà dans certaines de mes créations.

Comment a évolué ton travail ?

J’ai évolué dans ma pratique car j’ai eu moins de temps pour créer, mais à chaque fois c’était plus intensément. Mes choix de support et technique ont influencé mon graphisme. Et je garde la même attirance pour le même type de couleurs. Travailler mon coup de crayon et apporter de la profondeur à ma peinture sont mes objectifs récurrents. Par la pratique du carnet de voyage j’ouvre le champ aux nouveautés et je mets mes expériences de vie au profit de mon évolution artistique.

As-tu découvert de nouvelles techniques ? Fait des expérimentations ?

J’ai tenté de mélanger certaines techniques comme les pastels, les crayons et la peinture acrylique sur bois. J’ai aussi tenté d’imprimer mes gravures sur des papiers de soie, puis les coller sur bois en diversifiant les façons de colorer le support. Mais je reviens souvent aux POSCA et la peinture acrylique directement sur bois et sur papier. Et depuis quelque temps je privilégie davantage le support papier.

 J’invite  davantage  celui  qui  regarde  à  s’emparer  du  paysage  plutôt  que  de  s’identifier  à  un  personnage. 

La Nature semble avoir pris un pas important dans ta vie ?

L’action et la capture des instants de vie ont longtemps été à l’origine de mes pulsions picturales. À présent, je mets en exergue davantage les paysages et les motifs. Mes tableaux sont plus proches d’un état contemplatif qui invite le spectateur à la rêverie. De plus en plus les personnages s’effacent dans mes compositions. Prime alors le rôle de celui qui contemple mon tableau. Il se l’approprie et s’imagine évoluer dans l’ambiance de ce qu’il a sous les yeux. J’invite davantage celui qui regarde à s’emparer du paysage plutôt que de s’identifier à un personnage.

Mes moments d’immersion en pleine nature et les tournants de ma vie ont impulsé de nouvelles visions et compositions dans mes tableaux. Une ouverture vers des déambulations plus riches, plus complètes. Comment je représente la nature est parfois une métaphore de mon état d’esprit. La représentation que j’en fais est à l’image de certaines émotions que je peux traverser. C’est comme un échange entre ce que la nature peut m’offrir et l’hommage que je lui rends en la peignant. C’est vrai qu’elle prend désormais beaucoup de place dans mes créations.

Et il y a l’océan…

L’océan est toujours ma première source d’inspiration dans la vie comme dans mon travail. C’est grâce à lui je vis mes plus grands moments de bonheur. Le surf est mon échappée, ma culture et ma stabilité. Cette activité est toujours un moyen de mesurer  l’état dans lequel je suis. Le surf ne ment pas, il m’offre l’occasion d’être moi. Et cela me permet de m’épanouir. En découle alors une ambiance particulière dans ma peinture et un terrain fertile à la création. La pratique du surf et la peinture sont intimement liés à ma vie.

Quels sont tes projets ?

Consacrer le plus de temps possible à ma création, progresser et relever des défis sont mes projets de la fin de 2019. La création est sans cesse en mouvement et pouvoir assouvir mes pulsions créatives sont mes souhaits pour les mois à venir, et pour longtemps je crois ! Mes envies ? J’aimerais tellement avoir un plus grand espace pour pouvoir m’exprimer, développer une nouvelle gestuelle et me mesurer à des grands formats !

 

Pauline est sur Instagram
http://www.paulinebeugniot.com/

à découvrir