Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Mail RS Close Arrow Right Small Arrow Right Small Arrow Left Arrow Left Carret down Carret Left Carret Right Search Burger color Star Store Pin

Please rotate your device

Nadège Dauvergne,
histoire naturelle

20.08.2019
 "Mélange  optique  et  palette  virtuelle" 

Nadège DAUVERGNE participe à la nouvelle exposition collective du cabinet d’amateur « Je me souviens » ; évocation de l’enfance par une trentaine d’artistes aux univers et techniques différentes.

À cette occasion et après un longue période de collages collaboratifs, l’artiste s’engage dans une nouvelle série de peintures d’objets ordinaires rendus présents grâce à l’agencement parfaitement maitrisé des traits et des points de couleurs. « Nadège se souvient » et partage les moments clés de ses apprentissages techniques.

Histoire naturelle

“Je dessine depuis l’enfance et un jour j’ai découvert les Posca ! Après des études en arts graphiques et aux Beaux-Arts j’ai réconcilié ma passion pour la nature et le dessin en travaillant pour le Muséum d’histoire naturelle. Une formation en dessin scientifique plus tard je commençais à développer une pratique artistique plus personnelle axée sur le réalisme.

 Je  reviens  toujours  au  dessin  d’après  nature. 

Mélange optique et palette virtuelle

“Cette aventure avec les Posca a commencé en 2009 où je les utilisais sur des toiles peintes à l’acrylique pour ajouter des détails et inclure des phrases. Je mélangeais les images de la peinture classique à celles de la publicité. Peu importe mes recherches artistiques, je reviens toujours au dessin d’après nature. Il me permet d’évaluer mes progrès en matière d’observation et le faire avec les Posca m’a ouvert un nouveau champ artistique, celui du mélange optique.”

Les Contraintes créatives

“C’est au départ une forme de contrainte, par manque de couleurs, qui m’a forcée à développer cette manière de dessiner que j’utilise désormais et qui est comme une signature. Il est possible de pousser loin le détail avec les pointes fines pour un rendu très classique ou au contraire de se rapprocher d’un effet « peinture » plus libre grâce aux grosses pointes.

Dans tous les cas les couleurs sont très lumineuses et couvrantes garantissant une qualité de dessin que je recherche. Dernièrement j’ai découvert l’utilisation du carton comme fond, il a l’avantage d’être déjà teinté, gratuit et suffisamment lisse pour les Posca.”

Instagram Nadège DAUVERGNE
Exposition “Je me souviens” au Cabinet d’amateur